Groupe SAG
Langue

 

 

En Charente, la fibre tisse sa toile !

23.02.2016

En Charente, la fibre tisse sa toile !

Le projet en quelques mots

Suite à un appel d'offres paru en 2014, SAG VIGILEC et deux autres sociétés avaient proposé une réponse en groupement d'entreprises. Le projet, dont la maîtrise d'ouvrage incombe au Syndicat départemental d'électricité et de gaz de la Charente (SDEG 16), n'est autre que celui du raccordement à la fibre optique de trois communautés de communes situées sur la périphérie d’Angoulême : celle de la Vallée de l'Echelle, celle de Braconne et Charente, et celle de Charente-Boëme-Charraud. Enjeu primordial s'il en est, tant d'un point de vue politique qu'économique, car d'importantes zones d'activités (comptant environ 250 entreprises à ce jour) sont installées sur ce secteur et souhaitent, bien entendu, améliorer leurs performances en bénéficiant d'un meilleur réseau internet. D'ailleurs, 150 d'entre elles ont déjà répondu favorablement à ce projet (progrès pourrait-on dire également !), ce qui illustre bien l’intérêt que de tels travaux représentent pour le développement d'une agglomération, voire de toute une région.

Quatre lots sur quatre furent ainsi obtenus ! Dès lors (nous sommes en novembre 2014), les différentes phases du chantier pouvaient se mettre en place, notamment l'audit réseau, confié intégralement à Sobeca (l'un des trois partenaires initiaux). Dès le début 2015, l’un des derniers nés des Centres SAG VIGILEC (implanté à la Couronne en 2013) attaquait ses missions : d'une part, créer de nouveaux réseaux, et d'autre part, passer la fibre dans certains réseaux existants, le tout en activité uniquement souterraine.

Inciter les entreprises à s'implanter

Citons simplement quelques chiffres pour illustrer ce chantier aux enjeux économiques majeurs pour ce département qui se veut à la fois "dynamique, convivial et tourné vers les technologies d'avenir" : il représente environ 150 kilomètres de fibre à dérouler (avec les quelques précautions particulières liées à la vulnérabilité des câbles et à leur technique de pose particulière), 50 kilomètres de terrassement pour le groupement, 36 armoires de raccordement à poser, et entre 100 et 120 chambres de distribution à installer. À la fin octobre, plus de 20 kilomètres ont déjà été réalisés par SAG VIGILEC, grâce à un effectif moyen d'une quinzaine de personnes sur site, et l'année 2016 y sera intégralement consacrée.
Visiblement très satisfait, le SDEG 16 reconnaît d'ores et déjà la qualité des travaux réalisés par SAG VIGILEC, ce qui pourrait être de bon augure dans le cadre de la généralisation à venir de la fibre, selon la volonté affichée par l'Etat dans "Le Plan France Très Haut Débit" du Gouvernement.