Groupe SAG
Langue

 

 

Chantier fibre optique Loire

09.06.2014

Chantier fibre optique Loire

La création d'une telle ligne dans le département de la Loire, entre Boën-sur-Lignon et Champdieu plus exactement (à une demi-heure environ de Saint-Etienne) était au cœur de ce vaste chantier d'environ 21 kilomètres dédié à la fibre optique. Présentation et explications.

 

Trois tiers pour un tout!
C'est ainsi que l'on pourrait présenter ces travaux de construction commandés pas le SIEL 42 (le Syndicat Intercommunal d'Energies du département de la Loire), répartis en effet en trois sections quasiment égales de 7 kilomètres chacune. Comme nous l'expose le directeur de l’agence Bourbonnais-Loire en charge de ces travaux, "le premier tiers consistait à tirer simplement des câbles de fibre optique dans des axes existants (c'est-à-dire des tubes souterrains déjà mis en place par France Télécom-Orange, et jusqu'à présent vides). Le deuxième tiers consistait pour sa part à enfouir ces mêmes câbles dans des tuyaux équivalents, mais jusqu'alors absents et pour lesquels il a donc fallu creuser des tranchées à l'aide notamment de micro-trancheuses, avant d'installer tubes et câbles. Enfin, le troisième et dernier tiers consistait à créer des infrastructures de fibre optique, très avantageuse d'un point de vue technologique, mais en aérien cette fois ci, à la manière de câbles téléphoniques, en implantant en l’occurrence plus de 120 poteaux".

Quelques nouveautés...
Si au final, ce chantier dit "d'autoroute numérique" aura duré environ deux mois et demi (la fin des travaux étant prévue pour mi-juillet) et occupé une petite dizaine de personnes, il aura aussi permis d'inaugurer un tout nouvel engin acquis en mai dernier par SAG VIGILEC (le plus gros investissement en matériel de l’agence pour l'année) : un engin de levage, utilisé à la fois pour creuser des fouilles et pour lever, comme son nom l'indique, des supports. Mission réussie donc, tant pour SAG VIGILEC que pour son client historique (le SIEL 42), qui lançait pour la première fois (autre nouveauté) une telle opération destinée à la future mise en place, dans le département, d’un réseau FTTH (Fiber To The Home), c'est-à-dire de raccordement de la fibre optique directement chez l'habitant (comme cela existe pour la distribution de l’électricité ou du gaz).